dimanche 20 janvier 2019

Le nationalisme !



Le marquis Vargas Llosa prix Nobel de littérature parle du danger du nationalisme grand danger pour l’Espagne.  
Bien entendu il s’en prend au nationalisme catalan qu’il identifie au fascisme et au pire des radicalismes.
 En Espagne il y a quatre nationalismes clairement identifié. 

1) Le galicien le moins dangereux, a dire qu’il n’utilise jamais la force ou la violence pour exister.  La Galice vote plutôt à droite, les indépendantistes eux aussi sont de droite. La Galice est aussi une des régions les plus pauvres d’Espagne et plus de la moitié des galiciens vivent à l’étranger ce sont des migrants. Peuple conservateur plutôt de droite !

2) le basque un des plus combatif, nationalisme de droite mais aussi de gauche il n’hésite pas a utilisé la violence pour obtenir leur objectifs. Personnellement je vais être claire au sujet de la violence basque. Comment vous faite face à des gens obtus borné, un nationalisme espagnol qui lui pour sûr est criminelle assassin ?  Bien les basques de temps en temps il tue un générale un politique etc. un voyou espagnol. Quand l’ETA a tué Carrero Blanco le premier ministre de franco tout le monde a applaudie et même la droite espagnol.

3) le nationalisme catalan, lui c’est un nationalisme de droite plutôt libéral est républicain de droite.  La gauche est plutôt peu représentée dans ce nationalisme qui n’est qu’économique. Le nationalisme catalan n’est que bourgeois et financier il ni a rien d’autre derrière. Et comme dise les basques, vous imaginée un catalan avec une mitrailleuse défendre sont pays ? bien non ils vont trahir le petit peuple comme toujours.

4) le nationalisme espagnol, je vais essayer d’être juste, le plus juste possible.
Il s’agit du national catholicisme. D’où vient ce nationalisme ? En fait il cherche à identifier un peuple au milieu de plusieurs peuples et surtout forme de comprendre le monde.
On classifie les espagnols en juif musulman et chrétien. Les juifs sont les premiers à être persécuté puis chassé d’Espagne. On ne va pas expliquer tous les crimes contre les juifs, mais disons par exemple qu’une personnalité importante juif, bien on enlever ses enfants ou parents et il devait payer une forte rançon !  Malgré le décret d’expulsion !
Pour les moresques cela était encore différant puisque les arabes riches avaient quitté le pays. Les petits paysans et les artisans ont eu du temps, le temps que les chrétiens les remplacent. Le vrais problème est qu’ils non jamais pu être remplacé. L’artisanat ma jamais pu atteindre le niveau des peuples venu d’orient, et pour l’agriculture une catastrophe encore aujourd’hui le niveau n’a pu être atteinte.
Pour les chrétiens ne pas croire que cela été simple un esprit de suspicion, toujours à prouver la pureté de sang, pas facile. La moindre dénonciation et les enquêtes de l’inquisition pouvaient vous conduire en prison.  On parle souvent des gitans mais en Espagne des groupes ont était créé par l’intolérance du pouvoir et la religion, l’exemple le plus connu et les mercheros peuple castillan et nomade. Mais il y a aussi les républicains espagnols à travers le monde.
Si il y a une église au monde qui est vide d’âme c’est bien l’église espagnol ; évêques ou un curé espagnole ne croie en rien, ni en l’humain ni en un dieu, il ni a que de la haine en lui !  

 Moi je m’arrive pas à comprendre comment un intellectuel un romancier, juste parce qu’il a reçu un titre de noblesse peu dire autant de bêtise sur les catalans. Le nationalisme catalan est ridicule et d’une bêtise sans non, mais le nationalisme espagnol qui est bien plus bête et méchant criminelle est injuste lui vous trouver rien à dire ?
Vargas Llosa tu t’es vendu pour un titre de noblesse et une place à l’académie, pour rien !

mardi 18 décembre 2018

Une histoire particulière !


L’isolement la périphérie !



Je ne sais pas s’il y a des études sérieuses sur les populations isolées et périphériques, mais je connais partiellement la lutte d’un peuple isole pour briser les distances.
L’histoire commence avec l’écriture il y a environ 5500 ans avant aujourd’hui notre aire ; le peuple Cantabre lui était encore dans la préhistoire il y a un peu plus de 2200 ans. Ce sont les historiens et les chroniqueurs grecs et romains qui parlent de ce peuple pour la première fois. Le territoire de ce peuple était isolé et difficile d’accès, mais c’est guerriers était déjà connu dans le monde antique.
Ils ont participé dans de nombreux conflit surtout contre l’empire romain. Durant la guerre des gaules au côté des aquitains, mais aussi a Numance au près des ibères ou il participe a brisé le siège et terrorisé les légions romaines. Mais la plus illustre de tous les participations et la guerre punique d’Hannibal qui porte la guerre aux portes de Rome. Hannibal Barca est de loin le plus grand stratège militaire de tous les temps passé et présent. Hannibal se retire dans ça capital de Carthage et se range dans le parti démocrate contre le parti conservateur. Mais politiquement il devient un homme isolé il est contraint à l’exile, il remportera encore de nombreuses batailles pour d’autres roi et peuples. Hannibal devient gênant même pour son peuple trahit isolé il décide de se donné la mort en s’empoisonnent.
Les Cantabres on était parmi les plus fidèle de ses alliés, ont ne connais pas bien les termes de cette alliance contre Rome. Il faut comprendre que Rome était une puissance qui encercle le territoire des Cantabres une menace directe contre ses libertés et son modèle de société.
à travers les premières explications d’un des conflits de l’antiquité on peut conclure que les Cantabres avais un parfait connaissance du monde connu de leur époque et des enjeux politique et économique des puissantes cités de l’antiquité .il y a des contradictions difficilement explicable dans le caractère de ce peuple d’un côté il est conservateur et attaché à sa terre à ses libertés qu’il a défendu parfois avec une violence une sauvagerie peu commune . D’un autre coté il s’est toujours retrouvé dans le camp des progressistes dans le camp de ceux qui ont combattu la barbarie l’autoritarisme le centralisme ; jaloux de ses libertés et institutions.  Pourtant le grand combat de ce peuple a toujours était de brisé l’isolement sa route historique l’Iberia plus tard la Castille puis l’Espagne, un combat qui encore aujourd’hui perdure. «Les Cantabres sont pleinement européen et cela malgré la mauvaise Europe qui nous est construite et imposé aujourd’hui » Bien sûr pour bien comprendre il faut donner quelque explication. L’isolement géographique la fin a débuté après la guerre d’indépendance contre les troupes napoléonienne, un âge d’or pour la région et dans l’ensemble des domaines politique science littérature et culture mais aussi l’agriculture et l’industrie etc. c’est générations qui va de 1800 à 1930 vont construire la plus belle et profonde réussite de ce peuple. Le début par dans tous les sens et dans un mouvement qui semble anarchique. Le début est une volonté de comprendre le passé et pour cela un seul chemin la diffusion culturel, l’enseignement et le plus étrange et que les Cantabres que ce soit la petit bourgeoisie citadine comme la paysannerie villageoise font le choix d’envoyer les enfants les mieux préparé étudier a l’étranger. Londres Berlin New-York et Paris surtout Paris sont les destinations choisies pour la formation des scientifiques, même si aujourd’hui le plus connu et le monde de l’art et la culture ses capitales ses pays ont aussi formée de grands scientifiques, mathématiciens ingénieurs médecins etc. beaucoup de ces personnages ont énormément souffert a leurs retour dans le pays. Un pays de religiosité de soumission et de superstition. L’église espagnol se mêler de tout, rien que dans la médecine traditionnel le combat a était gigantesque pour introduire la médecine moderne. Le remplacement du prêtre du dispenser religieux par des cliniques ou des hôpitaux moderne a conduit à de nombreux drame. La Cantabrie a était une des pionniers dans la modernisation des infrastructures des libertés publique et politique dans le rapprochement rural et citadin.  Comme toujours dans ces transformations il faut voir le travail des personnalités de l’art la culture en général et du monde littéraire.  L’église et la vieille politique et déborder par l’ensemble des publications des revues et journaux. Seul moyen d’informé et de modernisé une société à la source du savoir là ou l’évènement se produit là où le monde bouge avance. Mais la réaction est toujours la a attendre le faux pas la faute l’erreur pour porter ses coups.
On pourrait raconter épisode par épisode pourquoi se petit peuple se retrouve toujours sans rien demander à combattre dans le camp de la liberté sans pas toujours comprendre le combat !
  
Auguste césar ils ont dit non !
Léovigild roi des wisigoths ils ont dit non !
A ab dar-rahmân de Cordoue ils ont dit non !
A Alphonse I des Asturies il on dit oui jusqu’à Isabel de Castille puis ils ont commencé à dire non à mesure que la monarchie s’éloigner des premières objectif réelle de leur volonté.
Puis la conquête des Amériques un silence un peu coupable mais les gens de cette terre avais besoin d’espace de nouvelle aventure. On est jamais un peu coupable je suis conscient. Mais parmi les révolutionnaires les défenseurs de l’indépendance de ses nouveaux territoires se retrouvent beaucoup de gens de personnages de la Cantabrie !
A Philippe V première bourbon ils ont dit non !
À Napoléon et les troupes impériales ils ont dit non !  
A la Pepa la première constitution de Cadix ils on dit oui !
 A Ferdinand VII le retour il on dit non !
À la première république ils ont dit oui !
A la restauration ils étaient un peu perdu ils voulaient la stabilité et ils ont dit oui puis finalement non !
À la deuxième république et la nouvelle constitution ils ont dit oui !
A franco ils ont dit non !
À la constitution de 1978 ils ont dit oui mais ; avec des exigences de réparation, et la volonté de faire évoluer la constitution pour atteindre la pleine autonomie de la région !
Aujourd’hui 2018 bientôt 2019 l’Espagne est à nouveau rattraper par les démons du passé la terre des Espagnes a nouveau besoin de respiré de reconstruit une démocratie plus proche de ses inspirations de ses besoins. Les nouveaux pouvoirs qui sont pourtant les vieux ; des temps anciens ne le supportent pas. Ils créent des divisions ils utilisent la langue de bois et sont les principales démagogues du pays. Ils utilisent tous les instruments notamment la peur le mensonge. Ses monstres parce que se sont vraiment des monstres sont près a tout même aux meurtres ils vont finir par tué à nouveau pour ne pas perdre le pouvoir.
Ceci dit il faut dire qu’il peut se produire des soulèvements des conflits d’une grande gravité, mais non de guerre civile. La bête peut faire du mal mais ma plus la force suffisante pour la guerre. Sans aucun doute au niveau militaire les forces démocratiques sont aujourd’hui mieux représentées. Il y a aussi un autre point non négligeable il y a les retraites les politiques sociales qui sont elle aussi des freins important a des mouvements révolutionnaires de structure radical ou de rupture, les espagnoles ne pourrait pas le supporter. 
 Revenons à la solitude des régions périphériques et le grand mensonge de celles qui sont préparait pour la mondialisation. Le peuple Cantabre et les villes de la fratrie océan ont toujours était ouverte au monde, d’ailleurs elles ont connu le commerce international bien avant qu’il n’existe un marché national.  on veut nous faire croire que le problème actuel vient des gens bien préparés et formées pour affronter la mondialisation et les autres . Bien cela est un mensonge et facilement prouvable !
Supposons que les ministères et les services de la haute administration soient redistribués dans l’ensemble du pays. Supposons que le siège social et administratif des grandes sociétés et des multinationales sois dans l’obligation de se retrouvé a nouveau là où se trouve la production et l’origine de l’entreprise. Bien la capitale n’aurait pas le même niveau de richesse. Ont peu prendre plusieurs exemples. Ou payer ses impôts la banque de Santander ?à Madrid ! Il y a plus complexe on peut prendre par exemple l’énergie la production électrique, véritable scandale. Viesgo par exemple !
viesgo est une des plus anciennes compagnies de production et de vente d’électricité du pays elle est centenaire.  C’est une entreprise original crée pour les besoins industriel et aussi pour les besoins des municipalités de la région. Publique et privée donc avec vocation social et de développement. En fait avant 1900 il y avait déjà des petites compagnies dans la région quelque privées et d’autres appartenant a des municipalités. Donc une politique de regroupement pour crée une société plus efficace pour la région.  Société publique « publique régional » privée et qui a très bien fonctionnée jusqu’aux années 1990. Le gouvernement d’Aznar voulait vendre les compagnies électriques espagnoles à l’Allemagne vu la situation désastreuse ou elles se trouver. Bien dans le nord il y avait une petite compagnie avec une rentabilité exceptionnelle la production la moins cher du pays. Plusieurs centrales don une nucléaire la plus ancienne du pays, avec une cagnotte. Bien Aznar le libéral la nationalisé la vidée de sa cagnotte et du centre de recherche puis la vendu à l’Allemagne dans le paquet. 10 ans plus tard et après avoir fait des bénéfices considérables l’Allemagne sans est débarrassé, surtout à cause de la centrale nucléaire qui arrivée en fin de vie.
viesgo qui avait disparu renait de ses cendres pour reprendre en main le destin d’une compagnie moribonde et en déclin. Aujourd’hui viesgo et une société divisée en plusieurs petites compagnies.  
viesgo production viesgo acheminement et infrastructure viesgo vente d’énergie viesgo recherche etc.  Sont plus grand problème et bien entendu le démantèlement de la vieille centrale nucléaire. Elle aura certainement besoin de l’aide du pays sa chiffre en milliard, milliard qu’elle possède avant la sale opération Aznar. Aujourd’hui il est entendu que la nouvel viesgo appartient a d’autre société privée Repsol Endesa même le crédit agricole français a des participations ?et bien sûr plus personne ne payer des impôts dans la région ils ne font que des profits.
Sans aucun doute il faut aller plus loin dans l’analyse de ce système libéral qui compresse le fruit jusqu’à la dernier goute puis le jette et débrouillez-vous.
Moi je dirais que se sont eux-mêmes qui sont dépassé par le monstre qu’il on crée et pas nous. Si ils ne veulent plus coopérait pas de problème qu’ils partent ! Mais qu’ils nous fiche la paix on va reconstruire une société plus humaine plus juste et digne.
Moi je choisie ma région de naissance parce que je vie des moments privilégiés surtout en vacance je rencontre je parle je m’informe mieux que la tête dans le travail. Les gens s’ouvrant plus facilement ils vous font finalement plus confiance et parle de leurs difficultés leurs espoir etc... Et bien sur moi je parle avec tout le monde les plus modeste mais aussi avec des gens qui ont de grandes responsabilité. Et je sais que beaucoup d’entre eux sont très humains et pris dans une forme de piège un engrenage qui les dépasse !
Donc pas peur de la mondialisation il ni a rien craindre de ce monde qui viens. Juste peur de ceux qui ont peur de perdre le pouvoir.  Surtout leurs privilèges et qu’ils utilisent le mensonge pour se maintenir là où ils ne devraient pas se trouver !

dimanche 9 décembre 2018

Complexe d’infériorité !



 La fin du franquisme l’arrivée de la démocratie et l’entrée de l’Espagne dans l’union européenne avais signifié la fin aussi de l’esprit d’infériorité de tout un peuple.
Comme toutes maladies psychologiques elle a plusieurs phénomènes et réactions dans un individu et aussi dans le cas espagnol une population.
On connait aussi les origines de cette maladie, fâcheux d’en parler et très perturbantes pour des esprits pas bien prépare pour la vérité. Une inquisition qui fait de sa propre population des suspects d’impureté de sang, un simple mot et on pouvait vous condamnée pour hérésie. Obligeant les Espagnols à prouver qu'ils étaient de bons espagnols. La colonisation et les crimes de cette dernier le baptême des indiens dans le sang et le pillage de ses richesses. Une église une noblesse qui fait le choix de la charité plutôt que celui de la justice social. Etc. etc. etc…..
Dans le pire dans l’espagnol disons de droite cette infériorité qui est réelle se transforme en volonté de puissance, la recherche de survalorisation, mais sa réelle infériorité le rend cruel et agressive à dire violents.
Dans l’espagnol de gauche se même complexe d’infériorité le pousse à la recherche de solutions et une suractivité intellectuelle et même physique dans l’abondance de travail et production.
Le complexe d’infériorité de l’Espagne n’est pas imaginaire il est réelle vérifiable et quantifiable depuis plus de trois siècles. Quand les deux autres grandes puissances européennes se réveillent, la France et l’Angleterre, l’Espagne elle ne fait plus que perdre dans à peu près l’ensemble des domaines.
 Au siècle des lumières l’Espagne est plongé dans le plus cruel des obscurantismes.  On sait bien que l’obscurantisme produit lui aussi des génies dans la littérature la peinture et l’art en général, mais persécutée bannie de la société suspectées d’être des ennemies du pays. Il est bien connu et entendu que les artistes l’art en général est mal perçu et même persécuté par les esprits et les pouvoirs autoritaires et fascistes.
À la révolution industrielle de-même l’Espagne n’est pas au rendez-vous. L’Espagne reste encore un pays féodal avec de grands propriétaires terriens, la noblesse l’église sont largement propriétaire du territoire surtout dans le centre et le sud du pays. La bourgeoisie en Espagne a la différence des deux autres grands pays a énormément de difficulté à son implantation et développement. Majoritairement en plus la petit bourgeoisie et issus de la petit noblesse qui a perdu tout espérance dans le modèle du pays. méprisé par la grand noblesse et l’église qui voie en eux des traitres a leurs clases et milieux, suspecter pars le petit peuple comme des profiteurs, le développement industriel de l’Espagne n’est pas à la hauteur des besoins du pays.
Petit conclusion sur le complexe d’infériorité de l’Espagne qui est réelle. L’Espagne n’a plus les moyens de défendre sa propre unité et réalité national une tentative autoritaire pour empêcher la libre expression et volonté du pays. La perte des repères ne veut nullement dire que tous les espagnoles est perdu l’objective principale du pays et incapable de voir les vrais besoins du pays.
L’Espagne c’est largement modernisé dans ses 40 ans de démocratie, mais le fameux miracle de l’Espagne est largement financer à crédit. Je n’ai rien contre le crédit venant d’une région avec un des systèmes financier des plus solides au monde comme la petit Cantabrie. Oui mais voilà sont système a une base réellement profond et encré dans sa propre économie dans l’épargne d’une région qui recherche l’ouverture a brisé un isolement. Quand je parle de l’isolement je parle de l’isolement géographique et politique d’une région, non de l’isolement humain et créatif et entreprenariat de ce petit peuple.  Non l’Espagne elle a plutôt un déficit chronique et depuis plus de trois siècles qu’elle finit toujours par s’en débarrasse avec une banqueroute et ses conséquences catastrophique pour les gens, le peuple.
 Les conséquences d’une banqueroute ; pour les ignorants !
Appauvrissement généralisé de sa population, retour aux revendications communautaires régionales, immigration massive de sa population. Souvent le plus souvent cela débouche sur des révoltes et même des guerres civiles.  Il est entendu qu’aujourd’hui l’Espagne peut et va a des révoltes mais je ne croie en rien à une guerre civile, manque de jeunesse pour une telle éventualité. En plus l’honnêteté et que même les plus pauvre ont des droits des pensions de retraite un système de santé des plus performant au monde et une école qui même si pas réellement encore stabilisé et consensuel elle a tout-de-même un rôle importent.  Donc faire une révoltes trop violente et perdre une partie importante de ses droits je ni croie pas, les changements doivent être prudent mesuré.
Il y a un phénomène et des plus importent a signalé sur ce pays, tous les révoltes et les manifestations sans violence dans le pays sont le faite des femmes. La période contemporaine comme plusieurs évènements majeurs dans l’émancipation des femmes espagnoles. Le début est complexe et sans aucun doute les femmes ont lutté pour l’émancipation bien avant mais le plus souvent à titre individuel. Mais à partir de la guerre de Cuba et surtout 1898, les manifestations les grèves dans le pays se sont les femmes qui se trouvent à la manœuvre, il y a bien entendu le syndicalisme et le socialisme naissant qui n’est pas loin mais la révolte la colère contre la guerre est féminine. Durant la guerre du rif dans les années 1920 1930 de-même, les femmes sont dans la rue a manifesté contre cette guerre injuste et cruel. Puis bien entendu l’évènement le plus importent pour les femmes en 1931 le droite de vote avec un visage Clara Campoamor. Qui finira sa vie à Lausanne en suisse une exilé comme tant d’autres. Puis bien sur les manifestations actuel contre le machisme qui sont et de loin les plus suivie et soutenu par la population majoritairement.
Moi je ne sais pas si j’ai un complexe ni d’infériorité ni de supériorité même si je suis convaincu que le complexe de supériorité et un complexe d’infériorité dissimulé. Je ne veux pas dire du mal de ma famille.
 J’ai un frère avec un complexe de supériorité et il est vrai qu’intellectuellement il maitrise largement la situation et apporte de nombreuses solutions.  Il fait partie de ses hommes qui si vous le croise dans un ascenseur il se peut que la peur vous envahisse, il va vite détendre l’atmosphère par son charme et sa facilité au dialogue et peut-être que vous tomberez dans le second piège celui de la séduction.  Oui mais voilà moi qui suis son frère qui le connait je sais sont besoin de reconnaissance de l’amour de sa maman d’être pris comme un enfant dans ses bras et d’être consolé, et là je ne sais vraiment pas de quel manque ? «Enfant il était plutôt violent et même dangereux pour les autres enfants se qui fait que notre maman le contrôlé et le moralisé énormément. Elle utilisé avec lui la politique de la chaise et des explications du pourquoi il lui était interdit de violenté les autres enfants ! Elle ne le punissait pas réellement mais elle l’obligé a bien l’écouté et si il avait bien comprit. »
La d’ailleurs réside notre différence moi je mais jamais eu se besoin de confirmation de l’amour de mes proches, ils ont toujours été là pour moi et cela me suffit. Il semblerait aussi que je manque de romantisme et que je ne suis pas très fidèle en amour. Mais cela est un autre débat une autre interrogation et même pour moi ; je ne me perçois pas ainsi ! 
                
Je n'ai jamais eu peur de me rencontrer avec moi-même avec mes failles mes manques, mes défauts ne feront jamais de moi un monstre !